U bent hier

Het BuurtPensioen - Pens(i)onsQuartier pendant le confinement

«Restez chez vous» est la règle de base pour endiguer l'épidémie de corona. Ceci est particulièrement important pour les personnes âgées, car elles ont un risque plus élevé d'être infectées. Le BuurtPensioen-Pens(i)onsQuartier travaille depuis des années avec des personnes âgées vulnérables à Bruxelles. Toutes les antennes de Het BuurtPensioen contribuent aujourd'hui à subvenir aux besoins d’aide aux courses, de contact et de soutien pendant ces moments difficiles.

Charlotte Hanssens: «Dès que nous avons su à la mi-mars que nous devions tous rester à la maison, nous avons décidé avec Het BuurtPensioen de rester actifs et de nous concentrer sur les choses que nous pouvons maintenir à long terme. Il n'était plus possible de se rendre visite ou de se rencontrer en groupe. Parce qu'il y a tellement de besoins, de nombreuses questions se sont immédiatement posées à nous: confectionner des masques, préparer des repas et les distribuer, transporter des gens ou aider des gens à la maison, etc. Mais nous ne pouvons pas assumer toutes ces tâches, cela dépasse nos compétences organisationnelles. De plus, nous ne voulons pas mettre nos bénévoles en danger en les envoyant sur la route. »

Garder le contact social

«Ce que nous pouvons faire, c'est maintenir un contact social en téléphonant. Dans chaque antenne, il y a maintenant plusieurs réseaux de personnes qui s'appellent régulièrement. Parfois, ce sont des gens qui se connaissaient déjà, mais de nouvelles personnes se sont également ajoutées. Ils apprennent à nous connaître via des sites Internet tels que Solidare-IT, Brussel Helps Brussels ou ULB Engagé ou via des partenaires de la commune. La plupart de nos dix antennes sont maintenant en contact étroit avec d'autres acteurs locaux, et chacun fait ce qu'il peut: le centre communautaire, le centre de jour, le centre de services local, le service social municipal, le service aux personnes âgées, le CPAS, etc. Quand il s'agit de rester en contact les uns avec les autres, pour s'assurer que les gens ne sont pas isolés, Het BuurtPensioen peut jouer pleinement son rôle. Il est important que les personnes vulnérables reçoivent non seulement de l'aide, mais puissent également apporter une contribution positive.

"Les contacts sociaux sont essentiels pour les personnes âgées. Pouvoir parler à quelqu'un tous les jours fait toute la différence."

Nous entendons également de belles histoires. Quelqu'un qui est impatient de rencontrer de nouvelles personnes et prévoit déjà de visiter plus tard. Quelqu'un qui prend le vélo pour dire bonjour à quelqu'un qui se tient à sa fenêtre. Les personnes âgées qui reprennent inopinément contact avec leurs enfants. Un enseignant qui fait soudain la connaissance de personnes âgées, ou quelqu'un qui envoie spontanément une carte postale à une personne âgée qui est seule. Ces contacts sociaux sont essentiels pour les personnes âgées. Le fait qu'ils puissent parler à quelqu'un tous les jours fait toute la différence. »

Livrez des fruits et légumes frais à la maison

«Une deuxième tâche assumée par HetBuurtPensioen est de transmettre des messages. Pour cela, nous travaillons avec Bras dessus Bras dessous, Samenlevingsopbouw et CollectMet qui collectent et traitent les surplus alimentaires. L'intention est de faire des colis de 3 ou 5 kg de fruits et légumes frais pour 5 euros, ainsi que de la soupe. Nos bénévoles distribuent ensuite ces colis à vélo ou en voiture au domicile des personnes âgées fragilisées.

Nous recevons chaque jour de nouvelles candidatures à cet effet et nous pensons pouvoir continuer à le faire aussi longtemps que nécessaire. Nous recherchons maintenant des fonds pour apporter également des colis aux personnes qui ne peuvent pas se les permettre. »

"Après cette crise, nous pouvons bâtir sur la solidarité qui se développe aujourd'hui"

La mise en réseau

«C'est formidable de voir comment les gens se trouvent et se soutiennent mutuellement. Nos antennes tournent à plein régime. Il est tout aussi beau de voir comment les organisations locales travaillent ensemble pour trouver des moyens de se compléter et de se renforcer mutuellement, où les gens peuvent être référés les uns aux autres avec leurs questions, afin d'aider et de soutenir au mieux tous ceux qui en ont besoin en ces temps difficiles. Après cette crise, nous pouvons continuer à miser sur la solidarité qui se développe aujourd'hui. »

 

Reportage: Stefaan Vermeulen

Traduction: Charlotte Hanssens

Contact 

Charlotte Hanssens

charlotte.hanssens@kenniscentrumwwz.be
02 211 02 40 / GSM 0484 483 833

Charlotte is verantwoordelijk voor de uitbouw van Het BuurtPensioen sinds 2016. Dat BuurtPensioen bestaat uit verschillende, lokale netwerken van buren die elkaar helpen in het dagelijks leven. Ze coördineert de begeleiding en stimuleert de groei van elk nieuw netwerk. Wil je graag een lokaal netwerk oprichten in jouw buurt, dan ben je bij haar aan het juiste adres.

Mina Bouhajra

mina.bouhajra@kenniscentrumwwz.be
+32 (0)2 414 15 85

Mina ondersteunt de burenhulpnetwerken van het BuurtPensioen. De partners en deelnemers van de burenhulpnetwerken kunnen bij haar terecht voor informatie, advies en een grote dosis energie en enthousiasme. Ze zet haar schouders onder bijeenkomsten van de buren en zoekt samen met hen naar oplossingen om het netwerk duurzaam uit te bouwen.

Saida Rian

saida.rian@kenniscentrumwwz.be
+32 (0)2 414 15 85

Saida kreeg het verenigingsleven met de paplepel ingegeven. In haar gezin in de Marollen stonden burenhulp, zorgen voor elkaar en vrijwilligerswerk centraal. Als medewerker van Het BuurtPensioen ondersteunt ze de burenhulpnetwerken. Dit doet ze altijd in nauwe wisselwerking met de partners en deelnemers. Ze helpt de lokale netwerken om een hechtere groep te worden met een sterke groepsidentiteit.

Lees ook 

Pens(i)onsQuartier est un réseau d’entraide entre voisins.

Zorg

Cherchez une antenne près de chez vous.

Welzijn
Zorg
Kennis
Vrijwilligers
infographic

2112 coups de fil, 300 masques distribués, 250 cartes postales envoyées, 648 courses faites.

Kennis