U bent hier

Verslag intersectorale studiedag "Loslaten: het einde van de hulpverlening", 29 oktober 2021

"We incasseren, maar we blijven ook creatief en proberen"

'Loslaten: het einde van de hulpverlening’ is een thema dat debat oproept.

Français - voir dessus

Grote opkomst op de intersectorale studiedag van de Week van de Thuislozenzorg op 22 oktober 2021 in het Circularium in Anderlecht. ‘Loslaten: het einde van de hulpverlening’ is een thema dat debat oproept. Enerzijds wordt de hulpverlening uitgedaagd om te gaan werken met kortere termijnen van begeleiding. Anderzijds stijgt de complexiteit van de hulpverleningsdossiers en zijn trage hulpverleningstrajecten vaak de enige weg. Dit spanningsveld stond centraal in de bijeenkomst van hulpverleners uit de thuislozenzorg, geestelijke gezondheidszorg en sector personen met een handicap, en dit over de VGC, GGC- en COCOF-sectoren heen. 

Wat vonden de deelnemers ervan?

"We delen allemaal dezelfde frustratie van de wachtlijsten" - Els, Zonnelied

« Cette journée nous permet d’alimenter notre pratique professionnelle » - Emmanuelle, Asbl Transit (Réseau BITUME)

« On se pose souvent la question des gens qui ont décroché complètement, à quel moment est-ce qu'on arrête de les prendre en charge en fonction de leur propre volonté ? Si eux n'ont plus envie, est-ce qu’on continue ? À plusieurs niveaux, on se pose la question de baisser encore plus le bas seuil. Cette journée, on fait vraiment des réflexions qui nous permettent d’alimenter nos pratiques professionnelles.

Je trouve le SDG 2 Faim « ZÉRO » intéressant. Avoir accès à la nourriture, c’est vraiment quelque chose qui pose question dans les secteurs précarisés. En général, c’est plus difficilement accessible pour les personnes plus précarisées et on remarque qu’il y a des inégalités à ce niveau-là. Mais il y a aussi vraiment une volonté de vouloir travailler par rapport à ça et de pouvoir donner la même chance à tout le monde. »

« Faire connaissance rapidement » - Manon, International Organization for Migration

“Niet alleen samenwerking tussen hulpvrager en hulpverlener, maar ook tussen diensten” - Nora, Dienst Ondersteuningsplan en Brussels Aanmeldingspunt voor Personen met een Handicap

“Ik onthoud van vandaag dat welzijn het belangrijkste is om goed te kunnen leven. En daarvoor is niet alleen samenwerking nodig tussen de hulpverlener en de hulpvrager, maar ook tussen alle diensten die samenwerken om een oplossing te bieden.

SDG 2 ‘Geen honger’ is de belangrijkste voor mij. Het zou niet mogen dat mensen honger lijden. Toch zijn er in Brussel heel veel mensen en kinderen met honger.”

« On ne va pas baisser les bras » - Pemba, Asbl Espace Social Télé-Service

« On rencontre tous les mêmes problématiques. » - Tescelin, Samusocial

« Je pense que c’est très intéressant de se réunir aujourd’hui et de rencontrer différents acteurs. On réfléchit tous ensemble et on échange sur nos difficultés et notre réalité qu’on rencontre sur le terrain. On rencontre tous les mêmes problématiques. Il y a le manque de temps, le manque de personnel sur le terrain, un nombre croissant des bénéficiaires et l’augmentation de la demande.

On peut facilement être culpabilisé si on n’est pas présent et il y a la crainte que le travail s’accumule si on ne trouve pas le personnel. C’est le cas notamment chez les assistants sociaux et les infirmiers, qui sont des métiers d’immense importance.

Je choisis le SDG 5 « Égalité entre les sexes » parce que c’est une question qui se pose dans le secteur d’aide aux personnes sans abri aussi, en particulier l’hébergement des personnes transsexuelles ou transgenre et… LGBTQI+. Ils sont souvent victimes d’exclusion et ça peut être une grande violence pour eux. Il faut penser aux endroits adaptés aussi pour les accompagnements pour ce genre de public. »

Bekijk hier het fotoverslag

De intersectorale studiedag werd gerealiseerd in samenwerking met AMA, CMDC en Bico-federatie

Le lâcher prise est un thème qui suscite le débat

Beaucoup de monde à la journée d'étude intersectorielle de la semaine du secteur d'aide aux personnes sans abri du 22 octobre 2021 au Circularium d'Anderlecht. "Lâcher prise : La fin d'un parcours d'aide" est un thème qui attire le débat. D'une part, les services sociaux sont mis au défi de travailler sur des périodes de supervision plus courtes. D'autre part, la complexité des dossiers d'accompagnement augmente et les processus d'accompagnement lents sont souvent le seul moyen. Ce champ de tension était au cœur de la rencontre des travailleurs sociaux du secteur de l'aide aux personnes sans abri, de la santé mentale et du handicap, à travers les secteurs VGC, COCOM et COCOF.

Qu'en ont pensé les participants ?

"Nous partageons tous la frustration des listes d'attente" - Els, Zonnelied

Cette journée nous permet d’alimenter notre pratique professionnelle - Emmanuelle, Asbl Transit (Réseau BITUME)

« On se pose souvent la question des gens qui ont décroché complètement, à quel moment est-ce qu'on arrête de les prendre en charge en fonction de leur propre volonté ? Si eux n'ont plus envie, est-ce qu’on continue ? À plusieurs niveaux, on se pose la question de baisser encore plus le bas seuil. Cette journée, on fait vraiment des réflexions qui nous permettent d’alimenter nos pratiques professionnelles.

Je trouve le SDG 2 Faim « ZÉRO » intéressant. Avoir accès à la nourriture, c’est vraiment quelque chose qui pose question dans les secteurs précarisés. En général, c’est plus difficilement accessible pour les personnes plus précarisées et on remarque qu’il y a des inégalités à ce niveau-là. Mais il y a aussi vraiment une volonté de vouloir travailler par rapport à ça et de pouvoir donner la même chance à tout le monde. »

Faire rapidement connaissance avec - Manon, International Organization for Migration

Non seulement la coopération entre le demandeur et le prestataire de soins, mais aussi entre les services - Nora, Dienst Ondersteuningsplan en Brussels Aanmeldingspunt voor Personen met een Handicap

« Ce dont je me souviens d'aujourd'hui c’est que le bien-être est le plus important pour pouvoir bien vivre. Et cela nécessite non seulement une coopération entre le prestataire de soins et la personne qui demande de l'aide, mais également entre tous les services qui travaillent ensemble pour proposer une solution.

Le SDG 2 « Pas de faim » est le plus important pour moi. Les gens ne devraient pas mourir de faim. Pourtant, à Bruxelles, il y a beaucoup de personnes et d'enfants qui ont faim. »

On ne va pas baisser les bras - Pemba, Asbl Espace Social Télé-Service

On rencontre tous les mêmes problématiques. - Tescelin, Samusocial

« Je pense que c’est très intéressant de se réunir aujourd’hui et de rencontrer différents acteurs. On réfléchit tous ensemble et on échange sur nos difficultés et notre réalité qu’on rencontre sur le terrain. On rencontre tous les mêmes problématiques. Il y a le manque de temps, le manque de personnel sur le terrain, un nombre croissant des bénéficiaires et l’augmentation de la demande.

On peut facilement être culpabilisé si on n’est pas présent et il y a la crainte que le travail s’accumule si on ne trouve pas le personnel. C’est le cas notamment chez les assistants sociaux et les infirmiers, qui sont des métiers d’immense importance. »

Voir le reportage photo ici
 


fotoverslag Intersectorale studiedag 29/10/2021 - Frans door Kenniscentrum WWZ

Contact 

Els Nolf

els.nolf@kenniscentrumwwz.be
+32 (0)2 413 01 54

Els ondersteunt jullie intersectorale samenwerkingen. Je kan op haar rekenen voor advies en begeleiding. Ze organiseert 2 keer per jaar het intersectoraal netwerkevenement en coördineert de samenkomsten van de groep bruggenbouwer, waarbij expertise-uitwisseling en casusoverleg centraal staan. Bovendien heeft ze, dankzij de contacten op het terrein, een schakelfunctie tussen het werkveld en het beleidsvoorbereidende werk van het Kenniscentrum.

Lees ook 
Cover cahier Brusselse gezinnen met kleine kinderen in precaire leefomstandigheden

Dit cahier geeft een inkijk in het leven van gezinnen in kwetsbare leefomstandigheden en in de gezinsondersteuning op het terrein. We geven hulpverleners en...

Kennis
Welzijn
Wonen
Zorg

Derde partijen

AMA

Vereniging

AMA Fédération des maisons d’accueil et des services d’aide aux sans-abri

  • is een werkgeversfederatie van onthaaltehuizen en diensten voor volwassenen en gezinnen met ernstige psychosociale problemen en/of problemen van uitsluitingverzamelt de organisaties die het onthaal, de opvang en de begeleidng van volwassenen en families met psychosociale moeilijkheden verzorgen
  • telt 70 leden, waarvan 40% in Brussel
  • is erkend door de Gemeenschappelijke Gemeenschapsscommissie, de Franstalige Gemeenschapscommissie en het Waals gewest
  • is woordvoerder, vertegenwoordiging bij de overheid en de private voorzieningen
  • organiseert ontmoetingsmomenten voor de leden, bundelt hun ervaring en coördineert de praktijken
  • onderzoekt de oorzaken van uitsluiting met het oog op preventie en bestrijding
  • werkt aan bewustmaking
  • geeft opleidingen (werkmethodieken, vergelijken van praktijken in de sector)
  • doet de coördinatie van projecten zoals de Week van de Brusselse thuislozenzorg, proefproject Hiver 86.400 (dagonthaal voor daklozen tijdens de winterperiode)

CMDC

Vereniging

CMDC - Centrum voor Maatschappelijke Documentatie en Coördinatie:

  • is een tweetalige, bicommunautaire dienst voor transversale en intersectorale informatie over het welzijns- en gezondheidsaanbod in het Brussels Hoofdstedelijk Gewest 
  • werkt in opdracht van de Gemeenschappelijke Gemeenschapscommissie
  • ontwikkelt en updatet http://sociaal.brussels, de tweetalige thematische sociale kaart met gestandaardiseerde informatie over de Nederlandstalige, Franstalige en tweetalige organisaties in de Brusselse welzijns- en gezondheidssector
  • heeft telefonisch of per e-mail informatie- en dienstverlening bij specifieke vragen of meer complexe zoekopdrachten met betrekking tot de inhoud van de online databank of van de meer omvangrijke interne databank
  • is tevens een documentatiecentrum rond het aanbod in de Brusselse welzijns- en gezondheidssector (onlinecatalogus op www.brudoc.be)
  • heeft met www.hospichild.be een tweetalige site met informatie over alle administratieve, juridische, economische en sociale aspecten van de ziekenhuisopname van ernstig zieke kinderen, interdisciplinair netwerk van actoren in de pediatrie, nieuwsbrief (hospinews), organiseren van studiedagen, enz.
  • realiseert beleidsondersteunende studies en publicaties zoals websites of brochures met betrekking tot het Brusselse welzijns- en gezondheidsaanbod op aanvraag

Bico Federatie

Vereniging

Bico Federatie

  • is de Federatie voor onthaaltehuizen en -diensten begeleid wonen voor personen in moeilijkheden en daklozen binnen het Brussels Gewest.
  • is voor de leden woordvoerder bij de overheid
  • fungeert als Informatiepunt inzake regelgeving en paritaire comités
  • ondersteunt de werking van hun leden en bevordert de kwaliteit van het welzijnswerk